Créer mon blog M'identifier

Retourner sur la première page du blog

#89 - A vous qui représentez le désespoir de la nation française !

Le 19 février 2016, 21:26 dans Humeurs 1

En réaction au projet de loi de El Khomri (ça rime avec belle connerie...) et autres bavures politiciennes qui s'accumulent depuis trop longtemps....

Je ne suis membre d'aucun parti, ni syndicat, je suis de cette France silencieuse que vous insultez en osant parlant en son nom en trahisant quotidiennement son opinion !

J'avais envie de me refaire un texte façon "J'accuse"  de Zola, mais je n'ai pas son talent, par contre ma colère est aussi forte.

A vous qui représentez le désespoir de la nation française !

 

Aujourd'hui, je prends la parole pour exprimer ce que peut-être d'autres pensent tout bas. Mesdames, Messieurs, membres du gouvernement, que ce soit celui qui exerce présentement ou l'un des précédents... (quelle différence ?) Vous incarnez le désespoir d'une nation. Aujourd'hui, nous ne regardons pas la classe politique pour y trouver nos représentants ou des leaders inspirants... non, aujourd'hui nous détournons le regard de honte devant des personnalités incarnant l'inverse de nos valeurs ou l'inverse de leur discours ou de leurs promesses. Vous nous faites honte ! Il y a longtemps que la politique est devenue une affaire d'image, des personnalités façonnées par des professionnels du marketing, pour être choisi comme on choisit une sauce tomate plutôt qu'une autre au supermarché.

 

Un président élu par défaut de choix ... 

 

 

Vous êtes élus par défaut de choix. Vous êtes élus, parce que les alternatives à ce que vous proposez, sont inexistantes ou limitées. L'élection présidentielle est un triste spectacle, depuis déjà quelques mandants déjà. toujours la même rengaine : gauche, droite ou FN.... en bref l'absence de choix. Et d'ailleurs il n'y a plus de différence entre la gauche et la droite, vous en arrivez même à adopter des idées du FN pour vous faire élire. Vous de-construisez tout ce qui faisait la grandeur de notre société, sa culture, ses valeurs. Vous demandez aux français de se rallier derrière la devise « liberté, égalité, fraternité » alors que vous les derniers à défendre dignement ce que représente ces 3 mots. Vous sabotez le lien social en ramenant tout à l'argent et à la productivité, vous êtes tous soumis à la loi du marché et des financiers. Après la crise des subprimes, vous n'avez pas sanctionnés ni les banquiers, ni les financiers pour leurs responsabilités dans le désastre économique, au contraire vous avez demandé aux citoyens de payer encore et toujours plus pour les sauver, pour qu'ils continuent de jouer avec les marchés. Et puis le temps aidant, vous avez même essayé de nous faire croire que la crise, c'est la faute des citoyens, que nous sommes responsables de la dette, que nos acquis sociaux sont des privilèges trop coûteux. L'être humain est absent de vos préoccupations, tous ce qui compte pour vous c'est la croissance et la dette. Quelle minable société ! Quel abjecte projet d'avenir vous proposez. Vous êtes indignes de notre confiance. Et que dire de l'abominable projet de refonte du code du travail par Madame El Khomri , c'est une honte ! Un tel retour en arrière, qu'il n'est pas imaginable que vous ayez pu penser 5 sec que ce soit une bonne idée. Vous poignardez dans le dos les salariés au nom de la compétitivité, et pourquoi pas rétablir l’esclavage pendant qu'on y est ! Les jeunes générations sont de plus en plus stressés et pessimistes, mais il y a de quoi. Des études plus longues, des diplômes à rallonges et qui ne mènent même pas à un emploi... Que dire aussi de ses multinationales, qui ne paient pas leurs impôts et qui s’arrangent en douce avec vous, une clémence que vous n'avez pas avec de simples citoyens. Une justice à deux vitesses s'est instauré peu à peu dans les rouages du pouvoir, honteuse et écoeurante, indique d'une démocratie, indigne de la France.

Politiciens indignes de la France

 

Vous êtes indignes de vos postes. Votre salut est dans la démission, un seul homme avant vous en a eu le courage De Gaulle. Il a une trempe, un courage, une diginité qu'aucun ne vous n'a, même si beaucoup essaient de se revendiquer de son héritage aux moments des élections pour grapiller des voix. Ceux-là ne lui arrivent même pas au petit orteil. Laissez les citoyens reprendre en main cette nation, redonnez au mot démocratie un sens autre qu'un vulgaire argument commerciale pour appâter le client ou satisfaire les marchés financiers. Cessez d'être désespérants, démotivants, tueurs de dialogue, fermés, individualistes, indignes de confiance !

 

Démissionnez Monsieur le Président, Monsieur le premier ministre et membres du gouvernement.

C'est la seul décision digne à prendre.

 

 

 

 

 

 

 

#58 Coup de blues

Le 19 janvier 2016, 08:00 dans Humeurs 0

Je me sens triste et fatiguée ce matin. J'ai l'impression et je sais bien que c'est une impression, que mes efforts sont peu payants... que j'avance lentement, presque pas. L'émotion me submerge et me donne peut-être une vision déformée de la réalité. Pourtant, elle est là. Accueillir. J'acceuille le fait d'être triste. Pourquoi ? Parce que les journées semblent se répéter. Je n'éprouve pas de joie, de plaisir à faire ce que je fais. Pourquoi ? Parce que je retrouve toujours les mêmes freins, les mêmes difficultés et même quand j'arrive à passer au-dessus, la victoire semble éphémère.

J'exerce un métier créatif. Beaucoup de gens fantasment sur le sujet. Pourtant, ce métier arrive aussi à devenir répétitif, lassant et routinier. Et puis surtout, je suis encore fatiguée, avec l'impression d'être un hamster dans une roue qui coure après le temps pour honorer mes différents rôles : salariée, mère, épouse, fille, maitresse du foyer.... Elle est où le libération de la femme ?

#Jour 57 - Des pépettes !

Le 18 janvier 2016, 07:13 dans Humeurs 0

J'ai pas vu le temps passé. On est déjà mi-janvier. Je n'ai rien noté depuis début décembre. Cela va mieux. Même si j'ai du renoncer au 1/4 d'heure de sport le matin, car j'ai eu un coup de fatigue après quelques jours. Mon manque de fer s'est amélioré, mais pas au point d'arriver encore à gérer mes activités quotidienne + un peu de sport. Mais, je perds pas espoir de remettre ça en février. J'ai pas eu de vacances depuis fin juillet (1 semaine), inconvénient du congés parental de l'année dernière. j'ai cotisé moins de jours de congès, du coup cette année, c'est dur. Je suis fatiguée. Prochaines vacances, 4 jours fin février. J'ai hâte. En attendant, c'est la lutte. Nous allons déménager, devenir propriétaire. Un crédit sur le dos. Cela passe dans le budget. Mais notre budget va devenir plus serré. Je bosse depuis plus de 10 ans dans une PME.... salaire SMIC + prime ancienneté (65 euros)... pas très motivant. J'ai bien eu des petites augmentations dans ma carrière. Mais comme nos salaires ne sont pas indexés sur le SMIC, suffit qu'il augmente sur une période où on ne reçoit pas d'augmentation et hop, retour au salaire minimum. Et j'ai taté le terrain, pas la peine d'espérer de suite que ça aille mieux. La crise, service pas rentable.... tout ça, tout ça.... c'est déjà bien que vous ayez du boulot, tout ça, tout ça...

J'aimerai un nouveau travail, dans la commune où nous allons emménager (pour diminuer frais de déplacement) ou à défaut une source de revenus complémentaire sans être trop chronophage (je suis déjà à plein temps).

Je suis à court d'idées....

Voir la suite ≫