Créer mon blog M'identifier

Enquête annuelle : Confiance/défiance des français vis à vis de la politique en 2017

Le 29 janvier 2017, 17:25 dans Humeurs 0

Tous les ans le CEVIPOF (centre de recherches politiques du CNRS) réalise un sondage auprès des français concernant leur confiance vis à vis de la politique. Cette enquête, très complète, est réalisée depuis 2009. La dernière en date a été publiée en janvier 2017. L'enquête est divisée en 8 parties :

  • n°1 la confiance personnelle et dans la société,
  • n°2 la confiance dans les institutions,
  • n°3 la confiance dans les acteurs politiques
  • n°4 attitudes générales
  • n°5 moyen d'expression publique
  • n°6 l'identité française
  • n°7 perception des systèmes politiques
  • n°8 perception du « métier » politique

Que nous apprend-elle ?

Je ne détaillerai pas tous les chiffres et toutes les questions abordées, car ils sont nombreux. Vous pourrez les consulter en suivant ce lien : http://www.cevipof.com/fr/le-barometre-de-la-confiance-politique-du-cevipof/resultats-1/vague8/ . Je reviens seulement sur quelques sujets et quelques questions, que je pense importante.

Confiance dans les institutions et les personnalités politiques

Ce sont les institutions locales, qui généralement inspirent le plus confiance. 64 % ont confiance dans leur conseil municipale, 54 % dans leur conseil départemental, 51 % dans le conseil régional, 41 % dans le Sénat et 40 % en l'assemblée nationale. Plus on s'éloigne de l'échelle locale, plus la confiance baisse. Par exemple, le gouvernement n'obtient que 28 % et l'OMC 27 %. L'enquête relève le même phénomène avec les personnalités politique. Le maire inspire plus confiance (64%) que conseiller général (49%) ou régional(48%), eux-mêmes plus que le député (45%), le député européen (30%) ou le président de la république actuel (25%). L'organisation qui inspire le plus confiance est l'Hopital (83%), suivi de l'armée (82%), des TPE et des PME (81%). Alors que les trois organisations, qui inspirent le moins confiance sont les syndicats (29%), les médias (24%) et enfin le pire score... les partis politiques (11%).

Démocratie, opinion des français et hommes politiques

89 % des français considèrent que les responsables politiques en prennent pas en compte leurs avis et 70 % que la démocratie ne fonctionne pas très bien. 56 % des personnes interrogées s'intéressent à la vie politique. 81 % ont des sentiments négatifs à l'égard de la politique, dont 40 % éprouvent de la méfiance, 28 % du dégoût,10 % de l'ennui et 3 % de la peur. L'espoir ne récolte que 5 %. Les 5 qualités attendues des français sont les suivantes dans l'ordre de préférence : être honnête, tenir ses promesse, être à la hauteur de ses fonctions, connaître ses dossiers et être proche des gens. Le niveau de confiance envers les politiques donnent le classement suivant :

  • Emmanuel Macron à 34 %
  • François Fillon à 32 %
  • Marine Le Pen à 28 %
  • François Bayrou à 23 %
  • Jean-Luc Mélenchon à 21 %
  • Arnaud Montebourg à 21 %
  • Emmanuel Valls à 20 %
  • François Hollande à 15 %

Ce baromètre permet aussi d'apprendre que 64 % n'ont aucune confiance en Marine Le Pen. Concernant les partis politiques, la division droite/gauche appartient au passé, car 63 % n'ont confiance ni dans la droite, ni dans la gauche pour gouverner le pays. Ce clivage serait-il donc dépassé ? Pour 67 % des sondés, la plupart des responsables politiques ne se soucient que des riches et des puissants. Pour 52 %, c'est le peuple, et pas les responsables politiques, qui devrait prendre les décisions politiques les plus importantes. Enfin, pour 48 % La démocratie fonctionnerait mieux en France si les députés étaient en fait des citoyens tirés au sort. 75 % pensent que le personnel politique est plutôt corrompu.

Le système capitalisme, l'Europe, le monde et l'islam

41 % souhaitent que le système capitaliste soit réformé en profondeur, 51 % sur quelques points et 6 % pas du tout. 42 % pense qu'être membre de l'Europe est une bonne chose, 24 % une mauvaise chose et 33 % ni bon, ni mauvais. 43 % souhaitent que la France se protège d'avantage du monde d'aujourd'hui alors que 24 % attendent plus d'ouverture. 64 % pensent que les jeunes ont moins de chance de réussir aujourd'hui, contre 4 % pour plus de chances. 62 % pensent que l'islam est une menace pour la République, 55 % une source d'enrichissement culturel et 43 % que les enfants nés en France d'immigrés ne sont pas français.

Un jour férié pour les soignants, les sauveteurs et les aidants

Le 29 octobre 2016, 17:52 dans Humeurs 0

Je prends aujourd'hui la parole pour rendre hommage aux professions médicales, au personnel soignant, aux sauveteurs et aux aidants. Chaque jour, ces femmes et ces hommes sauvent des vies et accompagnent des êtres en difficultés. Ils ont sauvés votre enfant, votre conjoint, votre père, votre soeur, votre voisin, votre amie ou votre collègue de travail. Pour cela, ils ont dû sacrifier le temps qu'ils avaient prévu de passer avec leur proche, pour s'occuper d'une urgence. Alors, qu'ils auraient dû rentrer chez eux ce soir, à l'heure.... Mais cette urgence, ce jour-là, c'était la vie de cette personne que vous connaissez. Et parce qu'ils ont su demeurer digne, humain et courageux, ce jour-là, une vie à été sauvée...

Pourtant depuis plusieurs quinquennats, il ne m'a pas échappé ainsi qu'à tous les français, que leurs difficultés et le manque de reconnaissance à leur égard vont croissant. Il ne nous a pas échappé que même dans la bouche d'un socialiste, une restriction budgétaire reste une restriction budgétaire, et absolument pas une mesure de modernité. Vous sacrifiez à Gauche comme à Droite mandat après mandat notre système de santé, sur l'autel de la rentabilité établis par les financiers. Vous ne trompez plus personne avec vos formules de communication éculées. Il ne nous a pas échappé qu'il est parfois plus intéressant pour vous d'accorder une légion d'honneur à un prince saoudien controversé, dont les actions sont aux antipodes des valeurs de notre République. La santé est devenu un marché, le patient est appelé désormais client par certains praticiens ou consommateur par les grands groupes pharmaceutiques. Chaque jour, nous constatons l'épuisement des personnels soignant, la pénurie de médecins généralistes dans les déserts médicaux, le manque de moyen, les salaires bas et le manque de reconnaissance. 

 

Pourtant, ils sauvent des vies. La vie est un miracle, un mystère qui a émergé sur cette terre dans un coin perdu  de l'univers. Quelque chose de précieux, de rare et d'unique. Ces hommes et ces femmes devraient être honorés pour ce qu'ils font, au lieu de celà, vos restrictions budgétaires ne manifestent que votre mépris. Le malade est devenu un empêcheur de faire du business, un rouage embarrassant dans la mécanique bien huilée des entreprises, un poids, un encombrant générateur de dépenses, bref un coupable tout trouvé pour expliquer les déficits du système de santé.

Hors personne ne peut prétendre vivre sans connaître la fatalité de la maladie. Elle fait partie de la vie. Culpabiliser les citoyens quand ils sont malades, est aberrant.

Je souhaite l'institution d'un jour férié pour que la nation entière salue la contribution inestimable que ces gens apportent à l'ensemble de la communauté. Je souhaite que ceux d'entre eux qui travaillent ce jour pour assurer un service minimum de santé touchent une prime afin que soit concrètement reconnu leur dévouement.  Je souhaite sue des défilés et des célébrations soient organiser en leur honneur.

#102 Je réalise

Le 1 mars 2016, 08:28 dans Humeurs 0

Pour me souvenir que mes journées sont constructives.

Hier soir :
- j'ai prévu et fait cuire les légumes vapeur pour le déjeuner du lendemain,
- sorti la purée d'épinards congelés faite maison pour le déjeuner de mon fils du lendemain,
- j'ai réussi l'installation et les tests de paiement en ligne du site web d'un client.

Ce matin, j'ai :
- préparé le déjeuner et le petit déjeuner de mon fils,
- lancé une tournée de linge,
- édité le bulletin de salaire de janvier l'assistante maternelle,
- trouvé comment rédigé l'introduction d'un article sur l'acceptation des opinions différentes des autres,
- pas oublié de nourrir les chats.

Voir la suite ≫